Cuir, similis et compagnie

by Renaud Van Kote le 10 mars 2021

Les cuirs « alternatifs », qu’est-ce que c’est ?

Champignon, cactus, banane, ananas… ou pétrole. Leur point commun ? Ils entrent tous dans la composition de matières alternatives au cuir. Depuis quelques mois les discours sur des alternatives végétales au cuir se font davantage entendre, nous vous proposons de mieux comprendre ces alternatives et de comprendre en quoi le cuir naturel issu du tannage se distingue.

Commençons par noter que dans l’Union Européenne, le mot cuir n’est pas protégé, ce qui signifie qu’un industriel peut tout à fait appeler cuir végétal un simili-cuir produit à base de plantes ou de pétrole. Attention aux appellations abusives ! Le cuir fascine et suscite des convoitises, tant par son histoire - l’un des plus anciens matériaux de l’histoire humaine – que par ses qualités esthétiques et techniques – durabilité, résistance à la déchirure, au feu et respirabilité, ce qui explique l’engouement à son égard.

 

Pourquoi chercher à produire des alternatives au cuir ? 

Tout d’abord pour des raisons économiques et pratiques.

Le cuir, bien qu’étant un sous-produit de l’élevage d’animaux pour leur viande (une matière première recyclée donc) passe par des opérations techniques, couteuses en temps et en savoir-faire. C’est également une ressource disponible en quantités limitées, surtout pour les qualités supérieures. C’est donc un matériau au coût non négligeable, la plupart du temps supérieur à ses alternatives. Par ailleurs, s’agissant d’un matériau naturel, il faut s’adapter à ses contraintes. La forme et la qualité des peaux déterminent la proportion qui pourra être utilisée. Chez RVK, nous optimisons ces chutes (environ 30%) en les valorisant pour la fabrication d’articles de petite maroquinerie.

Le PVC (pour polychlorure de vinyle) a longtemps été le seul simili-cuir disponible. Composé de pétrole à 43% et à l’aspect plastique, il n’a jamais réussi à supplanter le cuir si ce n’est pour des objets d’entrée de gamme produits en quantité et à bas coûts.

Aujourd’hui, s'inscrivant dans la tendance végan, des recherches reprennent pour développer des simili-cuirs moins pétro-dépendants.

Desserto simili cuir

Sans rentrer dans le débat du véganisme, nous souhaitons apporter un éclairage sur les pratiques d’élevage. Il est important de noter que la France (et l’Europe) se classe parmi les premiers pays en termes de qualité de l’élevage et du bien-être animal. L’élevage fait partie des modes de vie des populations et des territoires. Bien pratiqué, il ne fait pas concurrence aux productions végétales mais les complète en mettant à profit des terres « pauvres » aux rendements nettement inférieurs. La traçabilité des animaux, de leur naissance au consommateur est en train d’être complétée par une traçabilité des peaux permettant de garantir leur origine et d’améliorer la qualité.

Chez RVK, nous défendons un élevage de qualité et de proximité, essentiel à la vie de nos campagnes. Nous soutenons des associations et des projets visant à améliorer le bien-être des animaux et la viabilité économique du monde rural tels que :

Cuir, élevage extensif de vaches en Charente 

Comment sont produits ces simili-cuirs ?

On distingue trois catégories de simili-cuirs :

  • les matériaux exclusivement composés de plastique (comme le PVC)
  • les matériaux essentiellement composés de plastique (comme Desserto composé de fibres de cactus, de polyester et de polyuréthane)
  • les matériaux d’origine naturelle (comme MuSkin produit à partir de champignons).

Ces procédés font donc le plus souvent appel à la pétrochimie et s’inscrivent rarement dans une démarche locale. Le mélange de matériaux d'origines diverses les rend difficile à recycler.

 

Quelles sont les caractéristiques des simili-cuirs ?

C’est là que le bât blesse. Aucun de ces matériaux ne peut prétendre aux qualités physiques intrinsèques du cuir. Aucun de ces matériaux ne peut donc être considéré comme durable, étant de deux fois à 200 (!) fois moins résistants que du cuir véritable.

Nous reproduisons ci-dessous le résultat d’une étude menée par le laboratoire allemand indépendant Filkfreiberg qui confronte les différents similis cuirs à du cuir véritable (1ère ligne) sur les aspects de l'épaisseur, de la résistance à la tension, à la déchirure, de respirabilité et de flexibilité. Les résultats sont sans appel.

 Comparatif cuir et similis

 

Le cuir tel que nous le promouvons chez RVK est un matériau historique, évolutif, noble, local, engagé du point de vue social et environnemental ; nous sommes fiers du savoir-faire de nos artisans – éleveurs, tanneurs, maroquiniers – et nous tenons à le faire savoir.

 

BACK TO TOP